WESTWORLD : MÊME JOUEUR JOUE ENCORE

De: Jonathan Nolan et Lisa Loy

Avec: Evan Rachel Wood ( Thirteen, La vie devant ses yeux), Anthony Hopkins ( Hannibal, Prémonitions), Thandie Newton ( A la recherche du bonheur, Mission Impossible), Ed Harris ( The Hours, The truman show).

Synopsis: A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

*  *  *

La série n’avait même pas encore commencé que la promo s’insinuait partout. A la télévision,  ou encore des flyers dans les chambres d’hôtel. Sans parler des immenses panneaux publicitaires s’invitant dans les rues de Los Angeles. Une affiche qui ne passait pas inaperçue puisqu’elle n’était pas sans rappeler le célèbre homme de Vitruve.

Impossible donc d’y échapper. Et pourtant, si j’avais un conseil à vous donner c’est de le faire. Jamais vu une série avec un tel potentiel, un tel casting aussi gâchés. Difficile de croire que c’est Jonathan Nolan aux commandes; et J.J. Abrams côté production. J’en suis à me dire la même chose que pour The Strain. Que quelque part en cours de route quelqu’un dans les rouages d’Hollywood a bridé le créateur pour rendre le show le plus consommable possible. Non vraiment c’est obligé!

Il n’y a aucun enjeu aucun suspens. C’est lent très lent; redondant et rédhibitoire à force. Le spectateur se tape mille fois la même scène alors qu’il n’y a aucune intention derrière. Les pseudos révélations de dernière minute sont attendues. L’imagination du spectateur est bien plus fertile que celles des scénaristes du show.

Côté interprétation, je ne pouvais pas croire que le grand Anthony Hopkins pouvait un jour mal jouer. Comme quoi, il faut une première fois à tout. Pataud à souhait, son personnage se perd dans des monologues pseudos scientifiques, humanistes voir existentialistes. Idem pour Ed Harris. Evan Rachel Wood quant à elle divise et navigue entre naïveté et force.  Le pauvre Teddy incarné par le sous estimé James Marsden pourrait battre le record de Sean Bean en l’espace d’un seul épisode seulement. Quel est l’intérêt?

Arrive Jeffrey Wright qui s’en sort pas trop mal quoique à mi parcours ça en devient caricatural. La révélation finalement revient à Thandie Newton qui à elle toute seule porte à bout de bras une série à la dérive. Mention spéciale également à Ben Barnes qui ici est à des lieux de son interprétation du Prince Caspian. Et, à son intrigue avec son meilleur ami qui relève un peu le niveau général.

Comme beaucoup l’ont souligné, on voit peu l’intérêt d’une aussi longue saison; et encore moins, d’une deuxième. D’autant que celle-ci ne verrait pas le jour avant deux ans en raison d’un budget trop conséquent. Mais vu l’appel de l’argent, on est parti pour quatre saisons si c’est pas plus; et encore plus pour broder. Pour ce qui est de l’aspect visuel , pas de quoi fouetter un chat non plus.

Si un jour, vous avez la chance d’aller aux États-Unis, profiter-en pour aller faire un grand tour à Monument Valley. Pour de vrai please! Ah, et j’allais presque oublié le pire pour la fin, les têtes inconnues. Cette nouvelle génération incapable semble-t-il d’aligner une phrase sans dire « putain » trois fois dans la même phrase. Sans doute pour soi-disant parler à une tranche d’âge en particulier. Navrant de bout en bout!

5 SUR 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *