SANSONNETS,UN CYGNE A L’ENVERS: POÈTE D’UN JOUR, POÈTE TOUJOURS

Quatrième de couverture des Éditions BOD: Ces cent sonnets ont été écrits un peu n’importe quand, lorsque j’avais du temps : à l’arrêt d’autobus, sur le quai de la gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d’attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans ma cuisine, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en attendant mon tour à La Poste, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant en forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant au sourire chaleureux de la meilleure des amies, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l’étang des cygnes…

*  *  *

La poésie et moi,

A la base, c’est pas une grande histoire

Mais au lycée, c’était étape obligée

Alors me voilà plongée

Dans les Fleurs du Mal puis chez Yves Bonnefoy

Une chance ( ou pas) pour moi

Je suis tombée dessus au bac

Au fond, la poésie c’est comme la philo

On prend un an pour l’aimer

Juste quand elle n’est plus programmée

Quelques temps ont passé et j’ai dressé une liste

Des poètes que j’avais envie de lire

De Sylvia Plath à Keats

Mais c’est Nabokov avec ses Poèmes et problèmes

Qui m’a subjugué enfin que dis-je envouté

Puis, Pierre Thiry est arrivé et m’a emmêlée

Avec ses sansonnets / cents sonnets

Parbleu, que j’avais du mal à m’y retrouver

D’autant plus que je ne savais où commencer

Début ou fin ? Postface ou Préface ?

( Manquait plus qu’un postman! )

En attendant pour me décider, je feuillette l’ouvrage

Et chaque page me ramène vers elle: Ophelia

Est-ce l’Ophélie de Shakespeare ou bien Ophélie l’anonyme?

Vraiment, Ça me gratte de pas savoir

Et, comme si cela ne suffisait pas,

Voilà l’araignée et le scarabée

Qui en dirait nous fait un remake de l’arbre perché

Mais avec un final qui finit en soap opera

Quel drame!

Chez d’autres, les liaisons hasardeuses  sont plutôt dangereuses

Mr Valmont devient un cygne et Merteuil, une oie rigide

Quant à la recette magique, je l’ai essayée

Mais vous seul chez lecteurs, pourrez en juger

Cependant, n’oubliez jamais

Que Maitre Yoda dirait

 » Aisée, est la critique, difficile est l’exercice « 

Début ou fin, il est temps de remercier

L’auteur, pour son sens du style et sa rythmique

Amoureux des mots qu’il est, il m’a de nouveau conquise

Reste plus qu’un dernier mystère à éclaircir

Qui est la Mona Lisa de Pierre Thi(e)rry?

 

 

( Amandine, pour vous servir! )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *