INTO THE WILD (LE ROMAN)

(Source:http://static.fnac-static.com)

De: John Krakauer

Quatrième de couverture des Éditions Presses de la Cité:Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême.En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont McKinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un Américain bien tranquille, cadre supérieur à l’avenir sans surprise, avec femme et enfants souriants et bien nourris. Intelligent, doué pour les études, il décide pourtant, dès l’obtention de son diplôme universitaire, de partir sur les routes, à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des États-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, et réalise enfin son grand projet : s’installer pour quelque temps au cœur de l’ Alaska, seul, en totale communion avec la nature. Mais il n’est ni trappeur, ni homme des bois. Quand, après plusieurs mois, il veut rejoindre la civilisation, il en est empêché par une rivière en crue qui lui barre le passage. Son corps décharné sera retrouvé par des randonneurs quelques semaines plus tard. Ce parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal est retracé avec brio par Jon Krakauer, journaliste et écrivain de talent, d’autant plus passionné par ce fait divers hors du commun qu’il retrouvait en Chris McCandless les difficultés et les aspirations de sa propre jeunesse. Et gageons qu’il a trouvé quelque écho chez Sean Penn lui-même…

MA CHRONIQUE: Avant d’être un film(en plus d’une histoire vraie),Into the wild est un roman écrit par le journaliste John Krakauer.Ce dernier rend une sorte d’hommage,une façon aussi pour lui dire aux gens qui ont traité Chris « d’inconscient,de stupide » qu’ils avaient tord.Et aussi peut-être,d’aller à la rencontre de Chris,de ce qu’il avait vu et ressenti.De le connaitre tout simplement et de faire sa propre idée même s’il l’avait déjà certainement.Il est clair que le jeune homme a terriblement marqué le journaliste et ce qui débuta par un simple article d’un journal d’Alaska se transforma en une véritable découverte humaine.

 « Le véritable sens réside dans les expériences,les souvenirs,la grande joie triomphante de vivre pleinement.Dieu qu’il est bon de vivre.Merci!Merci! »

Extraits du Carnet de voyage de Chris McCandless

Je vous le disais plus haut,tout a commencé par un article de journal lu par John.A sa lecture,l’homme s’en sentit bouleversé il décide alors de faire un périple pour comprendre Chris et le cheminement de ce dernier.Le journaliste a alors rencontré tous les gens que le jeune homme avait rencontré sur la route.Pourquoi?Depuis l’article,Chris n’a plus quitté l’esprit et le cœur de l’auteur et ce,pour des milliers de raison.Mais,je pense surtout (et il le dit d’ailleurs)que Chris lui rappelait terriblement le John qu’il avait été dans sa jeunesse et inexorablement,il n’a pas pu s’empêcher de penser qu’il aurait pu finir comme Chris(ce qui faillit arriver).Mais plus important,il aurait pu le rencontrer,le connaitre et surtout comprendre par quoi le jeune homme était passé,comprendre ses questionnements,ses souffrances et ses doutes.

« Quelquefois je me dis qu’il engrangeait de la compagnie pour les moments où il n’y aurait personne avec lui ».

La sœur de Chris McCandless

Tout comme les amis de Chris,John avait toutefois besoin de comprendre pourquoi Chris avait pris tant de risques,pourquoi il était parti loin de tout,loin des siens.Et,pourquoi un jeune homme si prometteur si gentil avait péri dans la solitude la plus complète.Lui aussi, il avait besoin de savoir,d’aller au bout du chemin et trouver la vérité.Pas celle qui disait que le jeune homme était un arrogant,un gosse de riche trop gâté non la vérité tout simplement.Et,je peux bien le comprendre car après le visionnage du film,je le voulais tout autant.Chris McCandless m’a marqué moi aussi.Son message,sa quête,son refus de la société moderne et son sentiment de révolte également.Sa volonté de trouver la vérité de son existence,sa raison d’être aussi.Je crois que tout çà fait qu’on ne peut pas rester indifférent à cette histoire ni en sortir indemne.Et,je crois que c’est de çà que parle Into The Wild:de Chris,de ses erreurs,de sa souffrance,de sa personnalité extraordinaire et de ses contradictions.De ces rencontres humaines qui changent tout,qu’elles se fassent dans un livre ou dans la vraie vie et qui vous change à jamais.De ces hommes qui ont existé un jour et dont les récits trouvent écho en nous et qui ne nous lâchent plus.

« Il avait évité une fois de plus la menace toujours présente de l’intimité humaine,de l’amitié avec tout le bagage émotionnel qu’il accompagne ».

La sœur de Chris McCandless.

C’est pour cela que cette histoire a débouché sur un roman.John voulait partager ce qu’il avait ressenti sur les traces de Chris;et en quoi le destin de ce dernier lui rappelait le sien ainsi que d’autres légendes avérées ou non de l’Alaska.Des hommes qu’on avait traité de fou,de retardé alors que tout ce qu’ils avaient voulu tant recherché c’était la vérité,le bonheur,une vie plus en adéquation avec leurs aspirations professionnelles et personnelles.Un idéal peut-être trop fantasmé,trop irréaliste diraient certains et d’autres « tirés de bouquin » notamment de ceux de Jack London.Ces détracteurs vont diront ensuite que ce n’est pas la vie çà mais moi je m’interroge.La vraie vie est ce métro,boulot,dodo,courir après le temps et l’argent?!N’est-ce que possession et consommation?!Et pourquoi la différence,la marginalité,l’inconnu inquiètent tellement et attisent les mauvaises langues?De quel droit se proclame t-on plus intelligent plus civilisé(tellement civilisé que pendant les promos,on n’hésite pas à se jeter dans les bacs de congélation pour avoir des camarons à moitié prix)que celui qui rejette tout çà?Et,ce sentiment de supériorité qui nous habite et qui fait dire que nous avons des modes de vie sains,meilleurs que ceux qui ne rentrent dans aucune case préétablie de notre chère société?

« Je suis né à nouveau.C’est mon aube.La vraie vie vient de commencer ».

Extraits du Carnet de voyage de Chris McCandless

J’ai l’impression d’être un peu sortie du cadre mais c’est ce que l’histoire de Chris m’inspire.Elle m’amène à me questionner sur les choses essentielles,les priorités et sur ce que nous croyons vivre au quotidien.Ce livre nous invite à réfléchir sur ce qui doit être le plus important,le plus fondamental.

 Into The Wild est l’histoire de Chris McCandless mais aussi un peu la nôtre.Certains se reconnaitront forcément en lui à des degrés divers et variés mais le plus important est de savoir ce que son histoire vous a apporté et en quoi son parcours a fait de vous quelqu’un de différent.Et si vous vous sentez capables,parlez-en autour de vous et qui sait,vous réussirez peut-être à convaincre plus d’un sur la nécessité de lire un tel roman.Je l’espère en tout cas!Il ne me reste plus qu’à remercier quelqu’un,quelqu’un que je n’ai jamais rencontré et dont pourtant,j’ai l’impression d’avoir connu et apprécié:Chris McCandless.Merci d’avoir enchanté ma vie merci pour tout et repose en paix!

(Source:http://themagicbusjourney.files.wordpress.com)

« Être un extrémiste un voyageur esthète dont le seul domicile est la route…La bataille décisive pour tuer l’être faux à l’intérieur et conclure victorieusement le pèlerinage spirituel ».

Extraits du Carnet de voyage de Chris McCandless

20 sur 20

 

 Pour aller plus loin:

La fondation crée par les parents de Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *